Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Club formateur

Ecole de Handball

Label OR FFHB

Sifflet d'Or FFHB

 

Formation de jeunes joueurs pour le haut niveau.

Jeunes formés au club mutés vers des clubs d'élite : 

 

Dylan NAHI
Médaille d'Or FOJE 2015
Champion d'Europe -18 ans 2016
Champion du Monde -19 ans 2017
Champion de France LNH 2017 à 2020
Champion de France N2 2017
Vainqueur de la coupe de la Ligue 2017
Vice-Champion d'Europe EHF 2017
Vainqueur Coupe de France 2018

 

romuald-kolle-picture2 1383363828
Romual Kollé (2008)

N1 puis D1/D2
4 ans Centre de formation US IVRY

3 ans de contrat Pro à l'US IVRY
signés en Mai 2014

Signature en 2017 à SARAN LOIRET
Signature en 2020 à LIMOGES


 

 

Miloud Aoumeur (2006)
N2 - PHB
puis N1 - ES Nanterre (2014/2015)

Pierre-Jean Sarr (2009)
N3 - PHB 
N3 - Vanves
N2 - Châtenay-Malabry 
N3 puis N2 - KB
Retour au club 17/18 N3

Ulysse Fodor (2013)
N2 - PSG
Centre de formation PSG  

 

 

Melvine Deba (2013)
N2 - N1 puis LNH Issy Paris
Pôle de Chatenay
Cap. Equipe de France Cadettes
France Jeunes 
Championne d'Europe -19 ans 2017
Signature au centre de formation d'IPH en mai 2016 pour 2 ans.

Signature pro IPH en 2017
Signature en 2020 au METZ Handball

 

 

 

 

 

Joueurs PSC en France Jeunes

Melvine Deba (France 1998)

Nayah Suriam (France 1999)

Dylan Nahi (France 1999)

    

Joueurs PSC en sélection PIFO

Romuald Kollé (sél 92)

Junior Sokamteh (sél 93)

Ulysse Fodor (sél 95)

Georges Christodoulou (sél 98)

Dylan Nahi (Sél 99)

Arthur Torrent (Sél 99)

Emmanuel Mayemba (Sél 00)

Achille Christodoulou (Sél 02)
Thomas Loppy (Sél 02) 

Lucien Gastellier (Sél 03)
 

Melvine Deba (1998 - Sél 97)

Assetou Kante (sél 98)

Nayah Suriam (1999 - Sél 98)

Firiel Atig (Sél 99)

Anne-Liz Deba (Sél 02)

 

Joueurs en Sélection Nationale

Pacôme Kipré - Côte d'Ivoire (CAN 12)

Melvine Deba - France Cadettes/Jeunes/A'

Dylan Nahi - France Cadet/Jeunes/A

Inès Bourouila - Algérie Jeunes

Inès Mounssi - Algérie Jeunes

Yousra Naili - Algérie Cadettes

Recherche

Palmarès

Seniors Garçons Champions de Paris 88/99-01/02 et 03/04. Vice-champions Honneur PIFO 10-11-Montée en Excellence Région. Saison 11-12 : Montée en Prénationale.
Champions Prénationale 2015/2016. Montée en N3.
Equipe 2 championne de Paris Excellence 06/07 et 11/12. Montée en Honneur Région. Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16. Championne de Paris Honneur 04/05 et 09/10. Montée en Excellence Régionale en 16/17. Champions d'Excellence Régionale 17/18 - Accession Prénationale
Seniors Filles Championnes Excellence Région PIFO 12/13 (Montée en prénationale)- Championnes de Paris 88/89-89/90-03/04-08/09. Vice-Championnes PIFO 92/93.Vice-Championnes Excellence PIFO 10-11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09, 10/11 et 13/14.
Equipe 2 championne de Paris Excellence en 11/12 et 12/13. Montée en Honneur Région. Vainqueur du Challenge de Paris 12/13.
Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16, 16/17 et 17/18. Accession Honneur Région 18/19.
Equipe 4 championne de Paris Honneur 16/17.
-20 Garçons vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13. Excellence Régionale en 11/12, 12/13, 15/16, 16/17, 17/18. Honneur Région en 13/14. Champions Honneur région 14/15. Champions Excellence Région 16/17. Vainqueurs de la Coupe de Paris 16/17.
-18 Garçons Champions d'Excellence Régionale PIFO 08/09. Champions de Paris 02/03-03/04-04/05-05/06 et 07/08. Excellence régionale 06/07, 08/09 et 10/11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 03/04, 08/09 et 10/11.
-17 Garçons Champions de Paris 12/13 et 13/14. Vainqueurs du Challenge de Paris 12/13 et de la Coupe de Paris 13/14 et 15/16.
-16 Garçons Champions de Paris 03/04 et 05/06. Honneur région 06/07, 08/09 et 10/11. Excellence Région 07/08. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07-07/08.
-15 Garçons champions de Paris 11/12 et 17/18. Champions d'Excellence Région PIFO 12/13. Vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13
-16 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 00/01. -14 Garçons Champions de Paris 04/05 et 06/07. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07.
-15 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13 et 13/14. Honneur régionale 12/13 et 13/14.
-13 Garçons Champions de Paris 17/18.
-12 Mixte Champions de Paris 02/03 et 09/10. Vainqueur de la Coupe de Paris 02/03, 03/04, 09/10 et 10/11. Equipe 3-12 championne de Paris Honneur 09/10. -10 Garçons Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09.
-11 Mixte Champions de Paris 13/14.
-10  Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 10/11.
- 9 Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 11/12 et 12/13.

Saison 17/18 :
Equipe 1 masculine en N3
Equipes Régionales :
Seniors Filles 1 en prénationale, Seniors Garçons 2 et Seniors filles 2 en excellence régionale.
-20 garçons en Excellence régionale, -17 garçons en excellence régionale.
Equipes Départementales : 4 équipes séniors garçons, 2 équipes séniors filles, 2 équipes -17 ans garçons, 3 équipes -15 ans garçons, 2 équipe -13 filles, 1 équipe -15 filles, 2 équipes -18 filles, 3 équipes -13 ans garçons.1 école mixte de mini-hand dès 6 ans avec des équipes -11 ans et -9 ans.
BABY HAND MIXTE (3/4 et 5/6 ans).
Membre du PARIS GALAXY HANDBALL (Championnat de France -18 ans garçons et filles / équipe -18 ans excellence région filles / équipe -15 ans excellence région filles).
11 octobre 2022 2 11 /10 /octobre /2022 17:01

PSC SF1 - COLOMBES

 

Alors qu’elles étaient restées sur deux défaites consécutives à l’extérieur contre les deux équipes alors invaincues de leur Poule (Cergy et Aulnay), nos filles de Nationale 2 faisaient leur retour à Vignoles pour affronter l’Etoile Sportive Colombienne. Avec une défaite malgré deux buts d’avance à cinq minutes de la fin, nos filles ont de quoi nourrir certains regrets.

 

(Par Benjamin KERN, le 10/10/2022)

De peu pour la N2

L’avant match

Dimanche après-midi, notre équipe première féminine retrouvait le gymnase Vignoles, dans lequel elle avait brillé pour ses débuts en N2 il y a quasiment un mois jour pour jour. L’adversaire du jour était l’équipe de Colombes, alors dernière du classement avec trois défaites en trois matchs. Devant au classement, nos filles avaient pour principal mot d’ordre de ramener les trois points à l’issue de ce derby francilien. Le gymnase était déjà bien chauffé pour nos filles, grâce à la victoire de leur co-équipières de l’équipe 2, quelques instants plus tôt.

Le match

Nous avons eu du mal à rentrer dans notre match. Les joueuses de Colombes ont rapidement marqué et ont mené au score durant tout le début de la première période. La mauvaise entame de match de nos filles fut causée par un manque d’agressivité et de communication en défense. Nous avons rapidement été pénalisés par l’absence de notre pivot, exclue deux minutes pour la deuxième fois dès la 11e minute de jeu (3-6). En attaque placée, nous avons commis trop d’erreurs, en plus d’être mis en échec par la gardienne de Colombes (10 arrêts en première mi-temps). Après un temps mort pris à la 16e minute, nos filles ont progressivement réussi à revenir dans le match, en comblant un retard de quatre buts en moins de dix minutes (4-8 à la 16e minute, 10-10 à la 24e minute). Ceci fut rendu possible grâce à des arrêts de notre gardienne, notamment sur pénalty, et à la mise en place d’un jeu plus rapide basé sur les contres et les relances.  Ainsi, nous avons infligé un 6-0 aux adversaires entre les 20e (7-10) et 26e minutes (13-10). Nous avons bénéficié d’une très bonne rentrée à l’aile droite, marquant trois buts quasi consécutivement. A la suite de ce gros temps fort, la tendance s’est inversée et nos joueuses ont à nouveau traversé un gros temps faible : les adversaires sont revenues à 13-13 en 1min15. Score à la mi-temps : 14-14.

 

Après être revenus des vestiaires, nous avons directement écopé d’une nouvelle sanction de deux minutes. Alors en difficulté, en infériorité numérique et après un échec aux 7 mètres, notre équipe fut rapidement à nouveau menée (14-16 à la 33e minute). Pendant dix minutes, l’écart de -2 s’est stabilisé (18-20 à la 42e minute). Après avoir pris un nouveau temps mort, nos filles sont revenues à -1 (20-21 à la 45e minute). C’est alors que Colombes a pris un temps mort, laissant place à un fait de match extra sportif venant perturber la fin de la rencontre. En effet un souci technique est venu bloquer le buzzer, obligeant les juges de tables à débrancher le panneau des scores. Les deux équipes ont alors joué le dernier quart d’heure « à l’aveugle », sans repère temporel ni repère de scores. Cette interruption a coupé le rythme de nos joueuses qui étaient revenues sur une bonne dynamique. Notre défense un peu plus mobile a permis de provoquer des passages en force et quelques refus de jeu. En attaque, les relances rapides sur l’aile gauche ont permis de passer à +2 (26-24 à la 55e minute). Malheureusement pour notre équipe, la gardienne de Colombes a enchainé de bons arrêts et nos joueuses se sont précipitées en attaque (impossible de se rassurer avec le tableau des scores éteint...). Nous n’avons plus marqué pendant trois minutes, et avons rencontré un énième passage à vide : Colombes nous a infligé un 4-0 en trois minutes (26-28 à la 58e minute). Fin du match : défaite 27-29.

De peu pour la N2
De peu pour la N2
De peu pour la N2

L’après match (interviews)

Après le coup de sifflet final (et non pas buzzer), nos filles avaient de quoi être déçues après avoir espéré gagner le match en fin de deuxième mi-temps. La pilule est d’autant plus difficile à avaler que la défaite survient contre une équipe alors dernière au classement avant le match. Salomé, notre demi (3 buts 5 tirs), a accepté de se livrer sur la préparation de ce match : « On savait que c’était un match important, car face à un adversaire direct pour le maintien. On savait qu’elles étaient à notre portée et on restait sur deux gros matchs. Je pense qu’on était trop confiantes : c’était un peu mou à l’échauffement. Ça se joue dans les détails, on n’est pas assez précises aux entrainements et ça s’est senti. On a manqué d’envie sur ce match, on s’est vues trop belles ». A propos du match en lui-même : « On met de l’intensité les cinq premières minutes, on joue en transition, on joue notre jeu, mais on fait trop d’erreurs en attaque et on reste sur nos échecs. Les 10-15 première minutes en défense c’est catastrophique : on ne se parle pas et on n’est pas agressives : l’arbitre n’a sifflé aucun jet franc 9 mètres contre nous. On défend mieux par la suite mais on reste trop gentilles, on manque de dialogue en défense, et en attaque, on n’arrive pas à se régler. Je suis sortie car je me suis agacée personnellement. Sur la deuxième mi-temps, ça a joué de pas savoir le score, je ne savais même pas qu’on avait été à +2. On n’a pas pu gérer en fonction du temps. Après le problème de l’affichage, c’était valable pour les deux côtés. En tout cas on avait les balles pour marquer mais on n’a pas assuré ».

 

Le coach adjoint de l’équipe, Lucas, s’est également confié sur sa vision de la rencontre depuis le banc : « Sur un match comme celui-là, par rapport au classement, on est dans une optique de pouvoir performer. On savait que c’était une équipe qui était derrière nous au classement. On se devait de performer et de prendre trois points. On s’était fixé comme objectif la victoire et rien d’autre. Sur la première mi-temps, ce qui nous déjoue c’est qu’on perd beaucoup trop de balles. On permet aux adversaires de creuser. On a réussi à repasser devant, mais on n’a pas assez développé notre jeu en montée de balle, ce qui fait qu’on reste sur un nul à la mi-temps. Sur la deuxième période on essaye de régler la défense car on est trop exposé aux duels isolés. On a choisi d’avoir une défense plus compacte et on a pris beaucoup moins de buts, mais on a manqué de timing sur les sorties défensives. En attaque, on passe à deux pivots, ça nous a bien réussi et on est arrivé à passer à +2. Malheureusement, on loupe des tirs et on perd notre dynamique positive, ce qui laisse l’adversaire reprendre confiance. Le fait qu’on n’ait pas connaissance du score nous a fait déjouer, et le fait de ne pas avoir le temps nous a contraints dans notre manière de gérer pour jouer le nul ». S’il fallait tout de même retenir un point positif du match : « Ce que j’aimerais souligner c’est notre combativité : on n’a pas baissé les bras même en étant mené -4 en première mi-temps et on est même repassé devant. On a su réagir sur des temps faibles et ça nous permet d’être restés au coude à coude tout le match au niveau du score ».

Malgré la défaite du jour parsemée de failles défensives comme offensives, nos joueuses ont tout de même démontré de l’envie et de la combativité à certains moments du match, comme l’a souligné leur coach adjoint. Elles devront s’en servir prochainement, car un gros déplacement les attend dès la semaine prochaine dans le Finistère, où nous affronterons les premières de la poule.

Partager cet article

Repost0

commentaires