Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Club formateur

Ecole de Handball

Label Argent FFHB

Sifflet d'Or FFHB

 

Formation de jeunes joueurs pour le haut niveau.

Jeunes formés au club mutés vers des clubs d'élite : 

Miloud Aoumeur (2006)
N2 - PHB
puis N1 - ES Nanterre (2014/2015)

 

romuald-kolle-picture2 1383363828
Romual Kollé (2008)

N1 puis D1/D2
4 ans Centre de formation US IVRY

3 ans de contrat Pro à l'US IVRY
signés en Mai 2014
 

Pierre-Jean Sarr (2009)
N3 - PHB 
N3 - Vanves
N2 - Châtenay-Malabry 
N3 puis N2 - KB

Timothée Peiger (2010)
-18 CF US IVRY

Ulysse Fodor (2011)
-18 CF US IVRY

Bilel BOUROUILA (2011)
-18 CF US IVRY

Ulysse Fodor (2013)
N2 - PSG
Centre de formation PSG  

 

Melvine Deba (2013)
N2 - N1 puis LNH Issy Paris
Pôle de Chatenay
Cap. Equipe de France Cadettes
France Jeunes 
Signature au centre de formation d'IPH en mai 2016 pour 2 ans.

Melvine

Dylan
Médaille d'Or FOJE 2015
Champion d'Europe -18 ans 2016

Joueurs PSC en France Jeunes

Melvine Deba (France 1998)

Nayah Suriam (France 1999)

Dylan Nahi (France 1999)

    

Joueurs PSC en sélection PIFO

Romuald Kollé (sél 92)

Junior Sokamteh (sél 93)

Ulysse Fodor (sél 95)

Georges Christodoulou (sél 98)

Dylan Nahi (Sél 99)

Arthur Torrent (Sél 99)

Emmanuel Mayemba (Sél 00)

Achille Christodoulou (Sél 02)
Thomas Loppy (Sél 02) 
 

Melvine Deba (1998 - Sél 97)

Assetou Kante (sél 98)

Nayah Suriam (1999 - Sél 98)

Firiel Atig (Sél 99)

Anne-Liz Deba (Sél 02)

 

Joueurs en Sélection Nationale

Pacôme Kipré - Côte d'Ivoire (CAN 12)

Melvine Deba - France Cadettes/Jeunes

Dylan Nahi - France Cadet/Jeunes

Recherche

Palmarès

Seniors Garçons Champions de Paris 88/99-01/02 et 03/04. Vice-champions Honneur PIFO 10-11-Montée en Excellence Région. Saison 11-12 : Montée en Prénationale.
Champions Prénationale 2015/2016. Montée en N3.
Equipe 2 championne de Paris Excellence 06/07 et 11/12. Montée en Honneur Région. Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16. Championne de Paris Honneur 04/05 et 09/10. 
Seniors Filles Championnes Excellence Région PIFO 12/13 (Montée en prénationale)- Championnes de Paris 88/89-89/90-03/04-08/09. Vice-Championnes PIFO 92/93.Vice-Championnes Excellence PIFO 10-11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09, 10/11 et 13/14.
Equipe 2 championne de Paris Excellence en 11/12 et 12/13. Montée en Honneur Région. Vainqueur du Challenge de Paris 12/13.
Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16.
-20 Garçons vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13. Excellence Régionale en 11/12, 12/13 et 15/16. Honneur Région en 13/14. Champions Honneur région 14/15.
-18 Garçons Champions d'Excellence Régionale PIFO 08/09. Champions de Paris 02/03-03/04-04/05-05/06 et 07/08. Excellence régionale 06/07, 08/09 et 10/11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 03/04, 08/09 et 10/11.
-17 Garçons Champions de Paris 12/13 et 13/14. Vainqueurs du Challenge de Paris 12/13 et de la Coupe de Paris 13/14.
-16 Garçons Champions de Paris 03/04 et 05/06. Honneur région 06/07, 08/09 et 10/11. Excellence Région 07/08. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07-07/08.
-15 Garçons champions de Paris 11/12. Champions d'Excellence Région PIFO 12/13. Vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13
-16 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 00/01. -14 Garçons Champions de Paris 04/05 et 06/07. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07.
-15 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13 et 13/14. Honneur régionale 12/13 et 13/14.
-12 Mixte Champions de Paris 02/03 et 09/10. Vainqueur de la Coupe de Paris 02/03, 03/04, 09/10 et 10/11. Equipe 3-12 championne de Paris Honneur 09/10. -10 Garçons Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09.
-11 Mixte Champions de Paris 13/14.
-10  Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 10/11.
- 9 Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 11/12 et 12/13.

Saison 15/16 :
Equipes Régionales :
Seniors Garçons 1  et 
Seniors Filles 1 en prénationale, Seniors garçons 2 en Honneur régional et Seniors Filles2 en Excellence Régionale.
-20 garçons en Excellence régionale, -17 garçons en honneur régionale, -15 garçons en 2ème div régionale.
Equipes Départementales : 3 équipes séniors garçons, 3 équipes séniors filles, 1 équipes -17 ans garçons1 équipe -13 filles, 1 équipe -15 filles, 1 équipe -17 filles,  2 équipes -15 ans garçons, 3 équipes -13 ans garçons.1 école mixte de mini-hand dès 6 ans avec des équipes -11 ans et -9 ans.
BABY HAND MIXTE (3/4 et 5/6 ans).
Membre du PARIS GALAXY HANDBALL (Championnat de France -18 ans garçons et filles / équipe -17 ans excellence région).
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:32

4 chocs ce WE écrivais-je vendredi.....  nous sortons de ce week-end avec 3 belles victoires !

Un beau et puissant grand chelem masculin (si on ajoute la victoire en plus de la 4 garçons).

Et hélas une terrible défaite pour les filles, passées à côté de leur match aujourd'hui face à une équipe de Malakoff mieux huilée et rompue aux matches couperets.

 

La 2 garçons victorieuse en ouverture de bal samedi 22-19 à Martigua 1.

La 1 garçons ensuite qui a littéralement étouffé Val de Seine. 23/8 à la pause. 43/25 score final. Bravo messieurs.

La 3 garçons ce dimanche qui devait impérativement relancer la 2 dans la course à la montée et qui le fit ! 28-26 face au PUC 2.

 

Défaite 25-20 de la 1 filles qui a mené 7/5, avant de sombrer lentement, collectionnant les pertes de balle et les tirs ratés. A ce niveau là ça ne pardonne pas. On a perdu de gros points. Il va falloir se mettre 2 fois plus la gueule par terre samedi à Evry !

 

Pour le résumé en images, ou presque, je laisse la parole à Radio Pacôme :

 

 

IMGP7155

 

 

PRINTEMPS DE VICTOIRES EUPHORIQUES MASCULINES DANS UN BAIN DE TRISTESSE FEMININE

Le printemps fait fusion (enfin...) avec le Paris Sport Club. Un week-end lourd comme il était annoncé. A l'heure des bilans on sourit et ce rictus devient jaune par une fausse note qui gâche la fête sur le moment mais sur laquelle on PEUT et on DOIT (surtout) rebondir. En effet si les équipes masculines 1-2-3 engagés dans de gros matchs ainsi que la 4 garçon qui fait un tabac en poule basse ont remporté leurs duels, nos filles ont trébuché et lourdement (16-21) face à une équipe de Malakoff laquelle (avouons-nous le) méritait sa victoire. Retour condensé sur ces derbys de ce début de printemps ensoleillé à souhait.

L 'EQUIPE 1 MASCULINE GARCONS S 'OFFRE UNE BELLE PROMENADE DE SANTE FLUVIALE : 43-25

Le cours d'eau du Val de Seine n'a pas supporté le poids des canoé kayaks de couleur rouge et noir qui se sont enjaillés (se donner du plaisir en argot ivoirien) sur son cours et qui a debordé jusque dans le vingtième vignolais. Belle série de victoires pour nos guerriers qui sont le miroir de ce club et qui ont assuré un service parfait en y mettant la manière alliée au plaisir.
Pour ceux qui connaissent le style de jeu de ces Hommes passionnés il faut se refaire les films de leurs envolées spectaculaires lorsqu'ils sont dedans. La mi-temps avait déjà sonné le glas des joueurs adverses (25-8). En analysant le score final de 43-25, on peut imaginer un petit passage à vide des nôtres au sens ou les Valdeseinais plantent 17 buts en seconde mi-temps contre 8 en première. Et nous on est reste à 18. Mais les jeux étaient déjà fait et la UNE est en marche pour réussir ses objectifs.

VICTOIRE EMERITE DE LA 2 FACE A MARTIGUA 1 : 22-19

A l'image de la une, l'équipe 2 éjecte Martigua 1 qui entendait bien nous mettre une correction. Nous commencions à en avoir un peu marre de ces jaune et noir mimosa lesquels nous ont bien fait souffrir en d'autres temps. Mais cette année les dieux de la petite balle dans nos rencontres avec eux en ont décidé autrement. La semaine dernière ils échouèrent lamentablement face à notre équipe 3 par un match nul, et cette fois ce sont les copains de la deux qui leur ont cloué le bec au pilori en réussissant une belle victoire laquelle am foi va compter énormément. Et c'est dans cette optique de victoire que...

LA LUMIERE SOIT ET LA LUMIERE FUT A LOUIS LUMIERE

L'équipe 3 avec une artillerie IMPRESSIONNANTE s'est payée le luxe d'étouffer le PUC 2 sur le score de 28-26 dans un gymnase Louis Lumière au public poussif.

Cette victoire incontestablement est celle du public venu cet après midi là nous pousser à aller chercher les points précieux. Un coach à la barbe clean, bien à niveau et qui s'exprime avec des mots empruntés au champ lexical des nouvelles technologies de l'information et je cite "Je ne vais pas sur ce match changer mon disque dur." J'ai aimé ce style là pour s'adresser à nous, un langage qui nous a tout de suite mis dans le match. Une entame parfaite et à 13 minutes de jeu de la première mi-temps le PSC mène 3-1 faisant échouer les assauts des universitaires. Un Thibault royal dans ses cages qui s'offre des arrêts phénoménaux à l'image d'une belle contre attaque adverse qu'il fait échouer sereinement et surtout ce double arrêt sur pénalty qui était censé nous donner de l'essence dans les membres. Mais énorme coup de mou. On y était plus en multipliant des erreurs idiotes, des pertes de balles énormes et une gestion rapide des attaques sur lesquelles en conclusion on va faire briller le goal éclaté en étoile. Manque de gnaque, on échoue trop aux 6 mètres. Hatem est là, il fait admirablement TOURNER LE BANC, ça rentre, ça sort, ça aide, ça repose, nous sommes tous convoqués à écrire la page de la probable victoire dans ce derby à hauts risques. Face aux échecs multiples, il demande le ressaisissement, et on se pose sur ces instants là à 10-9 à la mi-temps.
C'est là que le cabinet en conseil ISABELLE HATEM AND CO va venir nous défoncer. Tout de suite on a pris la mesure quand on l'a vu arriver avec ce discours là qui vous mets face à vos responsabilités. Deux exposés de techniciens supérieurs dont nous avions besoin et je peux vous le dire la suite sera magique.
Tout de suite je vais attribuer la PALME DE L'HOMME DU MATCH A ................. SELIM oui à ce garçon impressionnant qui inscrit 6 buts (derrière PY 7 buts). Selim a fait briller le poste de pivot par sa lumière mais aussi par son don de soi moulée dans un dynamisme de fer. Selim par ci qui crée de beaux blocs à ses arrières, Selim par là que les arrières vont apercevoir, Selim encerclé par un défenseur et qui n'en fait qu'un bouchée pivotante, les intellectuels du PUC en ont atrocement souffert. Et puis belle révérence à POLO petit poucet mais ENORME en défense sur l'aile gauche. Une touche hautement apprécié car bien des fois, il était là physiquement qui barrait la route au danger adverse. C'était lancé, nous étions en route pour la victoire à cinq minutes de la fin en menant 25-20, puis 23-20. Croyant les jeux faits, ironie du sort nous revenons de loin. Les vert et blanc sortent une défense tout terrain, c'est un peu la panique à bord, on perd le ballon par deux fois, ils reviennent et c'est là que la magie s'opère. La doublure de Selim en pivot. Dossard 41 va imposer son corps sur la défense en se positionnant comme on lui a appris. Belle relation avec un jeune joueur répondant au joli surnom de ROBINO. Deux belles passes et cages pleines. Très heureux, tellement heureux qu'il lève couché sur sa carapace dans la zone, les deux mains vers les cieux pour crier... "ALLELUIA" (c'est quand que tu retournes en défense dis donc!!!). Il ne reste que quelques secondes, on a évité le match nul, les deux points marqués par ce dossard 41 vont être ceux de la fête, ceux qui font exploser LOUIS LUMIERE en donnant encore plus de lumière. Grand merci à tous ces amis venus nous porter vers la victoire par leurs vivats et autres formes de soutien.
Puis on va apprendre que les garçons vaillants de la 4, les gars de la troupe à Zouzou ont cartonné 29-16 le Paris Handball 18/2. Cette année la 4 joue le haut du tableau en poule basse et c'est ENORME. Nous faisons les entrainements ensemble le jeudi, je peux vous dire il y a du répondant en face, une équipe qui JOUE ENSEMBLE dans un bel esprit de cohésion et c'est parfait. Sur le chemin du retour se dresse encore le PUC...2. Les gars savent ce qu'ils leur restent ENCORE à faire et oui NOUS LE FERONS DANS UN PROJET COMMUN dixit coach HATEM que je vois repartir sur son magnifique bolide scooter.

LES FIRST LADIES SE FONT CRUCIFIER PAR MALAKOFF (défaite 16-21)

Elles ont carrément perdues leurs ORS sur ce coup là nos filles dans un match stérile au début mais qui a pris ses rails sur la seconde moitié de la première mi-temps. Malakoff dans son bleu et rouge n'était pas venu laisser passer trois précieux points. On l'a vu. Les banlieusardes étaient partout, elles couraient et étaient vigilantes. Nos amies ont manqués de vélocité et de réaction sur le moment. Le maintien est toujours à l'ordre du jour, sauf que en se compromettant de la sorte, il faut aller chercher des victoires la plupart du temps dans des banlieues avec les tripes. N'est ce pas?

A la semaine prochaine

Pacôme Christian Kipré

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PARIS SPORT CLUB
commenter cet article

commentaires