Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Club formateur

Ecole de Handball

Label Argent FFHB

Sifflet d'Or FFHB

 

Formation de jeunes joueurs pour le haut niveau.

Jeunes formés au club mutés vers des clubs d'élite : 

 

Dylan NAHI
Médaille d'Or FOJE 2015
Champion d'Europe -18 ans 2016
Champion du Monde -19 ans 2017
Champion de France LNH 2017
Champion de France N2 2017
Vainqueur de la coupe de la Ligue 2017
Vice-Champion d'Europe EHF 2017

 

romuald-kolle-picture2 1383363828
Romual Kollé (2008)

N1 puis D1/D2
4 ans Centre de formation US IVRY

3 ans de contrat Pro à l'US IVRY
signés en Mai 2014

Signature en 2017 à SARAN LOIRET


 

 

Miloud Aoumeur (2006)
N2 - PHB
puis N1 - ES Nanterre (2014/2015)

Pierre-Jean Sarr (2009)
N3 - PHB 
N3 - Vanves
N2 - Châtenay-Malabry 
N3 puis N2 - KB
Retour au club 17/18 N3

Ulysse Fodor (2013)
N2 - PSG
Centre de formation PSG  

 

 

Melvine Deba (2013)
N2 - N1 puis LNH Issy Paris
Pôle de Chatenay
Cap. Equipe de France Cadettes
France Jeunes 
Championne d'Europe -19 ans 2017
Signature au centre de formation d'IPH en mai 2016 pour 2 ans.

Signature pro IPH en 2017

 

 

 

 

Joueurs PSC en France Jeunes

Melvine Deba (France 1998)

Nayah Suriam (France 1999)

Dylan Nahi (France 1999)

    

Joueurs PSC en sélection PIFO

Romuald Kollé (sél 92)

Junior Sokamteh (sél 93)

Ulysse Fodor (sél 95)

Georges Christodoulou (sél 98)

Dylan Nahi (Sél 99)

Arthur Torrent (Sél 99)

Emmanuel Mayemba (Sél 00)

Achille Christodoulou (Sél 02)
Thomas Loppy (Sél 02) 

Lucien Gastellier (Sél 03)
 

Melvine Deba (1998 - Sél 97)

Assetou Kante (sél 98)

Nayah Suriam (1999 - Sél 98)

Firiel Atig (Sél 99)

Anne-Liz Deba (Sél 02)

 

Joueurs en Sélection Nationale

Pacôme Kipré - Côte d'Ivoire (CAN 12)

Melvine Deba - France Cadettes/Jeunes

Dylan Nahi - France Cadet/Jeunes

Inès Bourouila - Algérie Jeunes

Inès Mounssi - Algérie Jeunes

Yousra Naili - Algérie Cadettes

Recherche

Palmarès

Seniors Garçons Champions de Paris 88/99-01/02 et 03/04. Vice-champions Honneur PIFO 10-11-Montée en Excellence Région. Saison 11-12 : Montée en Prénationale.
Champions Prénationale 2015/2016. Montée en N3.
Equipe 2 championne de Paris Excellence 06/07 et 11/12. Montée en Honneur Région. Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16. Championne de Paris Honneur 04/05 et 09/10. 
Seniors Filles Championnes Excellence Région PIFO 12/13 (Montée en prénationale)- Championnes de Paris 88/89-89/90-03/04-08/09. Vice-Championnes PIFO 92/93.Vice-Championnes Excellence PIFO 10-11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09, 10/11 et 13/14.
Equipe 2 championne de Paris Excellence en 11/12 et 12/13. Montée en Honneur Région. Vainqueur du Challenge de Paris 12/13.
Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16.
-20 Garçons vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13. Excellence Régionale en 11/12, 12/13 et 15/16. Honneur Région en 13/14. Champions Honneur région 14/15.
-18 Garçons Champions d'Excellence Régionale PIFO 08/09. Champions de Paris 02/03-03/04-04/05-05/06 et 07/08. Excellence régionale 06/07, 08/09 et 10/11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 03/04, 08/09 et 10/11.
-17 Garçons Champions de Paris 12/13 et 13/14. Vainqueurs du Challenge de Paris 12/13 et de la Coupe de Paris 13/14.
-16 Garçons Champions de Paris 03/04 et 05/06. Honneur région 06/07, 08/09 et 10/11. Excellence Région 07/08. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07-07/08.
-15 Garçons champions de Paris 11/12. Champions d'Excellence Région PIFO 12/13. Vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13
-16 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 00/01. -14 Garçons Champions de Paris 04/05 et 06/07. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07.
-15 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13 et 13/14. Honneur régionale 12/13 et 13/14.
-12 Mixte Champions de Paris 02/03 et 09/10. Vainqueur de la Coupe de Paris 02/03, 03/04, 09/10 et 10/11. Equipe 3-12 championne de Paris Honneur 09/10. -10 Garçons Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09.
-11 Mixte Champions de Paris 13/14.
-10  Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 10/11.
- 9 Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 11/12 et 12/13.

Saison 15/16 :
Equipes Régionales :
Seniors Garçons 1  et 
Seniors Filles 1 en prénationale, Seniors garçons 2 en Honneur régional et Seniors Filles2 en Excellence Régionale.
-20 garçons en Excellence régionale, -17 garçons en honneur régionale, -15 garçons en 2ème div régionale.
Equipes Départementales : 3 équipes séniors garçons, 3 équipes séniors filles, 1 équipes -17 ans garçons1 équipe -13 filles, 1 équipe -15 filles, 1 équipe -17 filles,  2 équipes -15 ans garçons, 3 équipes -13 ans garçons.1 école mixte de mini-hand dès 6 ans avec des équipes -11 ans et -9 ans.
BABY HAND MIXTE (3/4 et 5/6 ans).
Membre du PARIS GALAXY HANDBALL (Championnat de France -18 ans garçons et filles / équipe -17 ans excellence région).
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 23:00

305136 2497596970915 1582596761 2386745 1171006300 n

 

SENIOR MASCULIN MESSIEURS


PSC1/DRAVEIL  26-25

UN BOL D'AIR FRAIS A DEGUSTER ET BONIFIER

Engagée dans son championnat de haut niveau, notre équipe senior masculine phare de la 1 a battu avec le talent les Essoniens sur le score de 26-25. C'était samedi 10 Novembre dans un gymnase de Vignoles raisonnablement rempli pour supporter les vaillants guerriers.


Le moins que l'on puisse dire, c'était un match au sommet. Grand et haut match au sommet dans lequel jamais la bande à coach Isa n'a été distancée. C'est connu. Au handball, lorsqu'on court après des buts, il est difficile voire impossible de dépasser l'adversaire à moins d'un baisse de régime total. Nos garçons dirigés par un magistral Bertrand, qui signait son retour, ont empoché trois points précieux qui vont compter énormément pour la suite de leur parcours.
En face, des adversaires atypiques. On étaient loin de la race de handballeurs du style 1m 90, musclé, imposant dans leur longueur tels les phénix des hauts de ces bois. Ils étaient dans le genre courts sur patte mais dodus, à la façon du pivot aquitain Tej Hissam. C'est d'ailleurs leur rythme de jeu qui va les trahir car ils n'ont pas pu suivre ce qu'ils avaient eux même décidé de faire.
Le match commence sur une de leur spécialité face à laquelle tous avons été bluffés. On a vu un demi centre débouler vers l'arrière défenseur pour croiser sur son arrière, mais peine perdue pour le PSC. Pendant que les garçons avaient anticipé pour suivre sur le croisé, le ballon était déjà derrière chef Penalva (ça s'appelle un Marseillais ça Pacôme...). 35 ème seconde. Il fallait tout de suite ne pas se laisser faire et la réaction a été cinglante. Tom, HOMME DU MATCH (permets moi de lui attribuer le prix BERTRAND oh Grand Demi Centre) défait de sa voracité, sans forcer, sans emprunter sa force de frappe originelle, tout en douceur dans un moule de prise de responsabilité efficace et qui retourne après avoir planté en zone, les bras en avant pendouillant, le buste rabaissé contre la surface bleue pour jouer son rôle de défenseur.
Dans un grand jour également un certain Marc Penalva royal, qui enlève les missiles de la force de frappe draveiloise. Celui là, il aurait pu nous faire du mal si la défense n'était pas au point et que Marco était un tout petit peu dérangé. Au moins 20 puissants tirs pour nous en voir consommer on va dire cinq. C'est dans cet état d 'esprit là que nous allons prendre l'ascendant. Tour à tour Tom, Tom et encore Tom, puis à sa suite Bertrand à l'ancienne, toujours en finesse au premier poteau. Entre la 7ème et la 19 ème minute, Draveil est pris à la gorge. Un tournant du match est en train de se dessiner. Aucun but pour les vert et blanc. Isa introduit Bilel en demi centre. Un peu crispé et qui va offrir deux ballons à l'adversaire. Un petit un peu découragé de sa prestation. C'est un peu pour le consoler que David va aussi rendre le ballon à l'ennemi sur une situation que tout joueur aurait fait. Juste pour dire à Billel que l'apprentissage du haut niveau c'est aussi cela. Voir des erreurs. en revanche il a tiré son épingle du jeu par une défense excellente. Juste pour qu'il reprenne confiance en lui pour être sur les rails. Voilà comment par une qualité de jeu nette et concluante nous allons atteindre la pause par un avantage de 4 buts soit 13-9.

DRAVEIL SPECIALISTE EN AUTO TAMPONNEUSE ET TOUT A COUP L'ARBITRE BADABOUMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM

A la reprise, on va assister à un retour de l'adversaire en mode auto tamponneuse. Comme dans les fêtes foraines. Par trois fois, les nôtres vont s'empaler sur des contre-attaques dans les défenseurs. Comme si cela était devenu un plan de destruction massive. Car dans ces cas là, l'arbitre leur rendra le ballon. 
Commence lors un match, un vrai match. Les essonniens sont en puissance. Il creusent. Le tableau commence à  réduire l'écart. Nous étions à cinq points. Nous voilà diminué de trois points. Voire deux. Quand tout à coup l'arbitre badaboummmmmmmmmm, évanouissement arbitral. il s'écroule sur le sol, évanouissement, panique à bord. Je pense directement à Marc-Vivien Foe ce footballeur camerounais qui s'est tragiquement effondré sur une pelouse de Lyon. On s'active. la buvette fournit de l'eau à la grenadine et le morceau de sucre classique. On le relève. Salve d'applaudissements. Carton rouge à ce numéro 6 là de Draveil, ironique en ces termes:" Oh c'est rien ça! Il est en chaleur!!!" Il y en a qui devraient apprendre à faire du sport... 
Lorsque tout se rétablit et que le second arbitre, esseulé remit son sifflet au gout du jour, Draveil va venir à notre hauteur pour la première fois dans le match d'abord à la 20ème (21-20), et derrière tout de suite 21-21, puis 22-22 à la 23ème. Le money time commence, le public se réveille. Les petites moins de 15 ans emmenées par Inès et Nayah vont barrir pour aider leurs ainés. Et voilà encore le même Tom qui en double appui va scorer nous redonnant l'avantage et rerescorer pour porter le socre à 24-22. Le petit a fait son boulot. Un énorme boulot. David un des fers de lance va alourdir la note. Mais Draveil Résiste. et nous rattrape. 25-25. Un hold-up se profilerait il à l'horizon? Un match nul qui donnerait un urticaire à Isa ? hé ben non l'expérience va dire son mot. L'expérience s'appelle BERTRAND. Dans les dernières secondes, il prend un engagement fou, un engagement insolent. Je n'y crois d'ailleurs pas quand je ne vois s'élancer et pourtant LUCARNE. Oh qu'est ce qu'elle était belle celle là et a fait du bien. Une lucarne festive. 
Le plus joli but du match. 

On peut le dire que nous l'avons échappé belle. Mais restez toujours au travail Messieurs, c'est la reprise. 
Bonne semaine sur les parquets et vos lieux de travail.

Pacôme Christian Kipré.

Partager cet article

Repost 0
Published by PARIS SPORT CLUB
commenter cet article

commentaires