Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Club formateur

Ecole de Handball

Label Argent FFHB

Sifflet d'Or FFHB

 

Formation de jeunes joueurs pour le haut niveau.

Jeunes formés au club mutés vers des clubs d'élite : 

Miloud Aoumeur (2006)
N2 - PHB
puis N1 - ES Nanterre (2014/2015)

 

romuald-kolle-picture2 1383363828
Romual Kollé (2008)

N1 puis D1/D2
4 ans Centre de formation US IVRY

3 ans de contrat Pro à l'US IVRY
signés en Mai 2014
 

Pierre-Jean Sarr (2009)
N3 - PHB 
N3 - Vanves
N2 - Châtenay-Malabry 
N3 puis N2 - KB

Timothée Peiger (2010)
-18 CF US IVRY

Ulysse Fodor (2011)
-18 CF US IVRY

Bilel BOUROUILA (2011)
-18 CF US IVRY

Ulysse Fodor (2013)
N2 - PSG
Centre de formation PSG  

 

Melvine Deba (2013)
N2 - N1 puis LNH Issy Paris
Pôle de Chatenay
Cap. Equipe de France Cadettes
France Jeunes 
Signature au centre de formation d'IPH en mai 2016 pour 2 ans.

Melvine

Dylan
Médaille d'Or FOJE 2015
Champion d'Europe -18 ans 2016

Joueurs PSC en France Jeunes

Melvine Deba (France 1998)

Nayah Suriam (France 1999)

Dylan Nahi (France 1999)

    

Joueurs PSC en sélection PIFO

Romuald Kollé (sél 92)

Junior Sokamteh (sél 93)

Ulysse Fodor (sél 95)

Georges Christodoulou (sél 98)

Dylan Nahi (Sél 99)

Arthur Torrent (Sél 99)

Emmanuel Mayemba (Sél 00)

Achille Christodoulou (Sél 02)
Thomas Loppy (Sél 02) 
 

Melvine Deba (1998 - Sél 97)

Assetou Kante (sél 98)

Nayah Suriam (1999 - Sél 98)

Firiel Atig (Sél 99)

Anne-Liz Deba (Sél 02)

 

Joueurs en Sélection Nationale

Pacôme Kipré - Côte d'Ivoire (CAN 12)

Melvine Deba - France Cadettes/Jeunes

Dylan Nahi - France Cadet/Jeunes

Recherche

Palmarès

Seniors Garçons Champions de Paris 88/99-01/02 et 03/04. Vice-champions Honneur PIFO 10-11-Montée en Excellence Région. Saison 11-12 : Montée en Prénationale.
Champions Prénationale 2015/2016. Montée en N3.
Equipe 2 championne de Paris Excellence 06/07 et 11/12. Montée en Honneur Région. Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16. Championne de Paris Honneur 04/05 et 09/10. 
Seniors Filles Championnes Excellence Région PIFO 12/13 (Montée en prénationale)- Championnes de Paris 88/89-89/90-03/04-08/09. Vice-Championnes PIFO 92/93.Vice-Championnes Excellence PIFO 10-11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09, 10/11 et 13/14.
Equipe 2 championne de Paris Excellence en 11/12 et 12/13. Montée en Honneur Région. Vainqueur du Challenge de Paris 12/13.
Equipe 3 championne de Paris Excellence 15/16.
-20 Garçons vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13. Excellence Régionale en 11/12, 12/13 et 15/16. Honneur Région en 13/14. Champions Honneur région 14/15.
-18 Garçons Champions d'Excellence Régionale PIFO 08/09. Champions de Paris 02/03-03/04-04/05-05/06 et 07/08. Excellence régionale 06/07, 08/09 et 10/11. Vainqueurs de la Coupe de Paris 03/04, 08/09 et 10/11.
-17 Garçons Champions de Paris 12/13 et 13/14. Vainqueurs du Challenge de Paris 12/13 et de la Coupe de Paris 13/14.
-16 Garçons Champions de Paris 03/04 et 05/06. Honneur région 06/07, 08/09 et 10/11. Excellence Région 07/08. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07-07/08.
-15 Garçons champions de Paris 11/12. Champions d'Excellence Région PIFO 12/13. Vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13
-16 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 00/01. -14 Garçons Champions de Paris 04/05 et 06/07. Vainqueurs de la Coupe de Paris 06/07.
-15 Filles vainqueurs de la Coupe de Paris 12/13 et 13/14. Honneur régionale 12/13 et 13/14.
-12 Mixte Champions de Paris 02/03 et 09/10. Vainqueur de la Coupe de Paris 02/03, 03/04, 09/10 et 10/11. Equipe 3-12 championne de Paris Honneur 09/10. -10 Garçons Vainqueurs de la Coupe de Paris 08/09.
-11 Mixte Champions de Paris 13/14.
-10  Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 10/11.
- 9 Mixte vainqueurs de la Coupe de Paris 11/12 et 12/13.

Saison 15/16 :
Equipes Régionales :
Seniors Garçons 1  et 
Seniors Filles 1 en prénationale, Seniors garçons 2 en Honneur régional et Seniors Filles2 en Excellence Régionale.
-20 garçons en Excellence régionale, -17 garçons en honneur régionale, -15 garçons en 2ème div régionale.
Equipes Départementales : 3 équipes séniors garçons, 3 équipes séniors filles, 1 équipes -17 ans garçons1 équipe -13 filles, 1 équipe -15 filles, 1 équipe -17 filles,  2 équipes -15 ans garçons, 3 équipes -13 ans garçons.1 école mixte de mini-hand dès 6 ans avec des équipes -11 ans et -9 ans.
BABY HAND MIXTE (3/4 et 5/6 ans).
Membre du PARIS GALAXY HANDBALL (Championnat de France -18 ans garçons et filles / équipe -17 ans excellence région).
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 13:22

IMGP7155Engagés ce week-end dans des matches à ne pas se louper, les deux équipes seniors 1 et 2 qui jouaient à domicile n'ont pas tremblé à travers des belles victoires soit 33-25 pour nos prénat face à PALAISEAU vêtu de bleu et 28-23 pour la 2 devant POISSY en jaune et noir.
Retour sur les temps forts de ces match qui nous ont fait agréablement plaisir.



La prénat nous sied. Il n 'y a rien à dire. On est dans ce tableau au moyen de nos efforts. Dans un programme qui s'est construit sur plusieurs années et qui est en train de porter ses fruits. Alors ces belles mangues encore vertes, ces beaux ananas au futur jus succulent qui fusionnent avec ces belles pommes acidulées dans ce panier rouge à anse noir sera comestible encore dans quelques années. Lorsque les gars d'ISA avec le torse humblement bombé auront gravi encore une marche. Cette fois là nos week-ends prendrons des airs de fête du sport comme dans les pays de l'Est ou la culture du handball s'enracine dans la vie.
Palaiseau a bien appris que ici c'était Paris. Sans plagier la célèbre phrase du PSG.
David et ses coéquipiers ont bien pris la mesure dans ce match avec une première mi-temps que j'ai raté et que Thorsten me résume comme cotonneuse. Il affirme que les garçons n'ont pas été lucide. Isa me relate les trois chabalas du benjamin du groupe Ulysse, dès lors, je me dis que j'aurai droit à une seconde période tonitruante. Les deux équipes partent au vestiaire avec une avance de trois buts pour les nôtres.

L'ASSAUT FINAL

Voilà comment on peut qualifier la seconde mi-temps, tant elle fût riche en intensité. Face au jeu proposé par l'attaque de Palaiseau, les rouge et noir vont hausser le niveau. Une façon de démontrer leur suprématie. On assiste aux envolées de David. Bertrand, signe sa griffe. Imposant Billy, classé en arrière gauche. Un malheur pour l'ennemi. C'est un véritable show donné par les uns et les autres. les grands frères ne se laissent pas faire, quand les petits frères dans leur genre à l'image de Billly et Ulysse explosent et font trembler les filets.
En un quart d'heure Marc a encaissé 2 buts. On ne peut même pas faire ses statistiques tant les arrêts s'enchainent. Des 6-7-9 mètres il fait ses parades. A aucun moment de coup de mou apparent. L'huile sied bien à la machine. Isa utilise son banc à merveille. Tous y passent, laissent leurs traces, sortent, reviennent, signent encore et encore...

LE COUP DE GUEULE MARRANT

On jouait le second quart temps de la seconde mi-temps. Cela faisait un moment qu'un gamin dont j'ignore le prénom avait fait des bords du terrain une piste de rallye. Sortie brusque, course de lièvre sorti de terrier, fusée Ariane...
Entre la buvette jusque chez l'adversaire au banc de touche, il s'adonnait à coeur joie.
Et sur une action importante des nôtres le revoilà qui repasse devant Isa, l'empêchant du coup de voir ce qui se tramait. Alors il va se prendre une roustre phénoménale. Au même, l'arbitre passait par là. Drôle de situation car on aurait cru que la coach s'adressait à lui. Hésitations... Scepticisme... Explications donc.
-Je ne me serai jamais permise M. l'arbitre
Et lui de répondre à l'ironie
-Je n'en doute pas et de toutes façon cela n'aurait pas été sans conséquences.

Le public hilare, le petit à l'origine de l'incident qui revient en courant dans la foulée...

Sur une ambiance festive donc, la 1 continue et plie le match. Les prochains rendez-vous sont pris pour remplir la cagnotte de points précieux. Bonne chance les amis.

 

PSC 2 VS POISSY VICTOIRE 28-23 : LES ROUGE ET NOIR CONFIRMENT

Le soleil était au rendez vous. Le beau temps qui luisait de ses rayons chauds étaient un signe de bonheur pour nos garçons de la 2 qui devaient en découdre face à Poissy dans un match ou il fallait gagner pour se maintenir et fuir l'épée de Damoclès de ces relégations qui vous empestent le week-end.


Comme le week-end dernier, l'adversaire s'était endimanché de jaune et noir. Poissy venu des Yvelines entendait bien se nourrir de notre breuvage pour aller là-bas chez lui festoyer.


Le banc PSC fourni en individualité avait pris les choses en main.
Dès le début du match, on assiste à une défense de fer qui va impressionner les mimosas, à telle enseigne que leurs bras vont se baisser et nous derrière on assure de fort belle manière avec un Julien Poirel HOMME DU MATCH à nouveau dans une force et une puissance de titan. Tout y est, la manière, le geste, la finition.


Hatem est un organisateur en chef. Il passe les commandes. Tout le monde y participe et à la fin on bonifie. Tom incisif comme la dent du ragondin. Robin taille patron excelle sur son aile. Fred Pivot incontournable fricote de sa belle relation avec Poirel, quand Beber et Abder quand à eux sont au beau fixe dans leur amour. 4-0 dès les premières minutes avant que Poissy sur pénalty ne marque un but suite à une limite défense en zone.


Pourtant Poissy montre de la vélocité, mais nous sommes agressifs et surs de nous là ou eux ont perdu leurs repères. Le match se déroule dans une ambiance bon enfant, le public est là. Le PSC prend le large. Revenu de la mi-temps déjà. Le coup de mou va prendre possession de notre équipe et nous faire peur. Le temps de nous en rendre compte nous sommes passés de plus sept à moins un. L'adversaire commence à croire. Un ennemi coriace et vaillant face auquel nous tirons notre chapeau avec deux blessés dans leur camp. Ils résistent à l'image du petit ailier droit taille minipousse de classe insolente. Celui là va nous embrigader sur les ailes. Car Poissy a bien compris que la défense secteur centrale chez nous n'était pas une mince affaire entre les Julien, Hatem, Junior et Tom. Alors ils optent pour le décalage simple et ça marche à merveille.


Sans panique, nous allons remettre les choses au goût du jour. d'abord par un Julien Poirel déjà cité et qui n'est plus à présenter, un Tom Grognet maître du jeu, sans oublier ce petit Robin impressionnant de sa carrure.
Le vin fût tiré ainsi. Il me disait hier Junior "il faut qu'on gagne Pac demain pour nous éloigner du danger". Voilà qui peut faire du bien et remettre le groupe au travail.

Un mot pour vous parler d'un jeune -20 qui a officié sur ce match...  je ne le connaissais pas vraiment et j ai vu un demi centre royal. Très dense avec une vision de jeu épatante. Il a planté sur des moments décisifs et le dessin de la victoire s'est surtout fait entre Tom, Julien et lui. Anthony. Surement le prochain sujet d'un de mes portraits...

Bon début de semaine

Pacôme Kipré

Partager cet article

Repost 0
Published by PARIS SPORT CLUB
commenter cet article

commentaires